WYSIWYG Web Builder
S’il y a bien un Na’vi qu’il faut éviter de provoquer, c’est bien celui-ci. Il était prêt à tuer Jakesully à leur première rencontre, il en était de même à la seconde. Lors du jour au Jakesully doit capturé son ikran il déclara dans un grand sourire 

                                                       "Cet idiot va se faire tuer"

Il faudra attendre le dernier tiers du film pour qu’enfin il l’accepte, mais au prix d’un exploit retentissant, la capture de Torouk.
Tsu’tey, le futur chef des Omaticayas, on ne peut pas dire que ce personnage est le plus souriant du film, mais il a de quoi, guerrier dans l’âme, il ne veut qu’une chose, le départ de ceux qui viennent du ciel et accessoirement, la mort de Jakesully. Mais il finira par l’accepter et prendra les armes à son côté. On assise a la chute de Tsu’tey d’une plate forme d’un hélicoptère laissant présager sa mort, telle était la situation dans la version de 2009. Dans la version rallongée, le dénouement du film change totalement. Blessé mortellement, il ne sera plus capable de prendre la suite d’Eytukan, il désignera Jakesully pour lui succéder et lui demandera de mettre fin à ses souffrances, un des moments le plus tristes de ce film.

Las Alonzo

Naissance:25 mars 1974 Washington
Nationalité Américain
Formation
Université HowardVoir et modifier les
Activités: Acteur, Banquier d'affairesVoir et
Laz Alonso est le seul enfant d’un couple de Cubains noirs qui ont émigré dans l’espoir de donner une vie meilleure à leur fils. Alonso a obtenu une licence de marketing à l'Université Howard. Après son diplôme, il a travaillé à Wall Street comme banquier puis a créé sa propre affaire avec quelques associés. Mais s'il a monté une affaire de marketing de produits destinés au marché urbain/tendance, Laz Alonso voulait être acteur dès son plus jeune âge et il réussit à mener ses deux carrières de front.

Au cinéma, il apparaît dans des films comme G (en) (2002) de Christopher Scott Cherot et Constantine (2005) de Francis Lawrence.En 2006, il est aux côtés de Jake Gyllenhaal et Jamie Foxx dans le film de Sam Mendes Jarhead : La Fin de l'innocence.

L'année suivante, Laz Alonso est à l'affiche des longs-métrages : Steppin' de Sylvain White et Captivity de Roland Joffé.
Il décroche des petits rôles de guest-star dans plusieurs séries telles que Providence, Les Experts : Miami, The Practice ou NCIS : Enquêtes spéciales. Laz Alonso est aussi un musicien de talent passionné par le reggaetón, qui combine le meilleur de ses deux cultures, hip-hop et salsa. En 2009 il apparaît aux côtés de Paul Walker et Vin Diesel dans Fast and Furious 4.